Napoléon et Marie Louise voyage 1811 (72dpi)


L'impératrice Marie-Louise et Napoléon

Passage Napoléon Courapied1 (72 dpi)

 
Mention du passage de l'Empereur et de son épouse au Pin-la-Garenne par Louis Étienne Courapied

Le 10 juin 1972 le président de la République Georges Pompidou, venant de Bellême, était en visite dans le Perche et réservait un grand honneur à notre village du Pin-la-Garenne en s’arrêtant au pied de l’église Saint-Barthélémy. Il était reçu par René Guillet, maire, se faisait présenter le conseil municipal et repartait une demi-heure plus tard vers Mortagne. Cette brève visite est restée dans la mémoire locale.
Ce que l’on ignore par contre c’est que le 2 juin 1811, ce fut l’empereur Napoléon, l’impératrice Joséphine et une partie de la Cour impériale qui passèrent par Le Pin à l’occasion du voyage dans le grand Ouest de la France dont nous célébrons le 2e centenaire. Cette fois, le chef de l’État du moment ne s’est pas arrêté mais son passage a pourtant laissé des traces sous la plume de Louis Étienne Courapied, secrétaire greffier de la mairie.

Voici ce qu’il écrit dans le registre de l’état civil en profitant d’une page restée disponible :
« Le dimanche deuxiesme jour du mois de juin, présente année 1811, jour de la Pentecôte, LL MM. Impériales et royales Napoléon notre auguste empereur et Marie Louise, princesse d’Autriche, son auguste épouse ont passé par cette commune du Pin à une heure de l’après-midi.
Vive l’Empereur,
Vive l’Impératrice,
Vive le roi de Rome.
fait par moi Louis Étienne Courapied, secrétaire greffier de la mairie. »

Pas de photos mais on sait que la population a été au rendez-vous, qu’elle a sans doute décoré et pavoisé afin de saluer le cortège qui se composait, ainsi que l’écrit Gilbert Thil (« L’Orne sous le Consulat et le 1er Empire", éditions de l’Ornal  2010, page 89) de « 50 voitures attelées de 250 chevaux de poste, 17 bidets pour les piqueurs, 6 brigades de chevaux de selle, 6 berlines de ville, 3 calèches à la « Daumont », 50 chevaux de carrosse. Quant à l’escorte, elle se compose de 150 grenadiers, 230 chasseurs à cheval, autant de dragons et 15 gendarmes d’élite »

Un tel défilé a constitué un événement mais il a été le fait du hasard puisqu’à l’origine tout était prêt à Mamers pour recevoir l’Empereur et sa Cour. C’est un changement inopiné de parcours qui l’amena à Mortagne et à redescendre à Bellême pour rejoindre ensuite Paris par Rémalard.

On sait en tout cas que l’accueil réservé au Pin au cortège impérial fut préparé avec ardeur. Dans une lettre du 19 juin, le sous-préfet de Mortagne exprime au maire sa satisfaction « pour les préparatifs que vous avez faits à l’occasion du passage de leurs majestés impériales et royales sur le territoire de votre commune… »

Une autre page à ajouter au Chemin de la mémoire en cours de constitution sous forme de panneaux (exposition permanente), dans l’église du Pin. Panneaux existants : 

3. Le Pin-la-Garenne : Chemin de la mémoire

3. Le Pin-la-Garenne : Chemin de la mémoire : Toutes les photos 3. Le Pin-la-Garenne : Chemin de la mémoire - Blog de Michel Ganivet : Cette...

http://www.michelganivet.com

Lettre félicitations Deslestang (72dpi)Lettre de félicitation reçue par le maire du Pin après le passage de l'Empereur